Planification marketing pour la mode

Qu’est-ce qui est inclus dans une campagne de marketing de mode ? 

 

Cet article examine les com­po­sants d’un plan marketing de mode et comment les marques de mode peuvent améliorer leur stratégie marketing. Le marketing de la mode consiste à répondre aux besoins, aux désirs et aux demandes de votre public cible, et ces objectifs sont atteints grâce au marketing mix.

Le marketing de la mode diffère des relations publiques de la mode en ce sens que les relations publiques de la mode ne concernent que la com­mu­ni­ca­tion et la manière dont la marque com­mu­nique et résonne avec ses clients cibles.

Un plan de marketing de la mode se concentre sur quatre concepts clés : 1) le déve­lop­pe­ment de produits, 2) la gestion des ventes, 3) la com­mu­ni­ca­tion et 4) le coût. Afin de mettre en œuvre une campagne marketing efficace, le mix marketing doit être centré sur le consom­ma­teur et axé sur des marchés de niche plutôt que sur des marchés de masse. Ce concept signifie sim­ple­ment que la stratégie marketing et sa mise en œuvre doivent avoir les consom­ma­teurs et leurs besoins, désirs et exigences au premier plan et avoir un marché bien défini à cibler.

Plus ciblé et moins coûteux, le marketing de niche permet au marketeur de se concen­trer sur un segment spé­ci­fique du marché. Sinon, une campagne de marketing de masse est partout et n’a pas de consom­ma­teur défini à commercialiser.

Par exemple, imaginez que la marque de luxe Louis Vuitton était un détaillant de masse et ne des­ser­vait pas un marché de niche. En substance, cela signi­fie­rait que Louis Vuitton com­mer­cia­li­se­rait ses produits auprès des masses, bien que ce soit en fait irréa­liste. Le prix de Louis Vuitton ne permet pas à la marque de s’a­dres­ser aux masses, c’est pourquoi la marque oriente toutes ses com­mu­ni­ca­tions marketing vers le marché du luxe. Cependant, cela ne signifie pas que la marque est interdite aux consom­ma­teurs qui ne tombent pas exac­te­ment dans le marché du luxe ; cela signifie sim­ple­ment que la stratégie de com­mu­ni­ca­tion et l’i­den­ti­té de la marque réson­ne­raient davantage auprès des consom­ma­teurs du marché du luxe. Cette approche permet à l’en­tre­prise de rester com­pé­ti­tive et efficace dans son approche stratégique.

Composantes d’un plan de marketing de la mode

 

1) déve­lop­pe­ment de produits

La partie la plus impor­tante de la phase de déve­lop­pe­ment du produit n’est pas le produit lui-même, le produit n’est que le sous-produit de cette phase. Le composant le plus important de cette phase sont les consom­ma­teurs. Les consom­ma­teurs dictent toutes les com­po­santes du plan marketing et déter­minent par consé­quent ce qu’est le produit. N’oubliez pas que le marché mondial hautement concur­ren­tiel d’au­jourd’­hui exige des entre­prises qu’elles soient centrées sur le consom­ma­teur et axées sur la satis­fac­tion des besoins des consom­ma­teurs. Les consom­ma­teurs déter­minent la stratégie de prix, les points de dis­tri­bu­tion, la stratégie de com­mu­ni­ca­tion et le résultat net du produit. Dans l’exemple de Louis Vuitton ci-dessus, les consom­ma­teurs ciblés dictent les coûts et la valeur associés à la marque.

Il existe deux orien­ta­tions de la phase de déve­lop­pe­ment du produit. L’entreprise peut être axée sur les produits, choi­sis­sant de déve­lop­per d’abord des produits, puis de les com­mer­cia­li­ser sur ses marchés cibles. Alternativement, l’en­tre­prise peut être plus orientée vers le marché, seg­men­tant d’abord ses marchés pour déter­mi­ner leurs besoins, désirs et exigences spé­ci­fiques, puis déve­lop­pant le produit qui répond à ces besoins.

En raison de la nature tran­si­toire de l’in­dus­trie de la mode, les spé­cia­listes du marketing de la mode sont soumis à des cycles de com­mer­cia­li­sa­tion courts car la demande de produits est sai­son­nière. Les tendances et les goûts changent au fil des saisons. Par consé­quent, les spé­cia­listes du marketing doivent conti­nuel­le­ment ajuster leurs offres de produits au fil du temps.

2) Prix ​​: coût vs valeur

La stratégie de prix est stric­te­ment basée sur la seg­men­ta­tion du marché. Avec un marketing centré sur le consom­ma­teur, la stratégie de tari­fi­ca­tion tiendrait compte du coût associé pour le consom­ma­teur et de la valeur offerte au consom­ma­teur. Les prix peuvent varier en fonction du segment de marché et de la valeur perçue du produit ou de la marque. Un consom­ma­teur qui achète une marque de luxe perçoit le produit comme plus précieux et, en retour, est prêt à payer plus pour le produit qu’un consom­ma­teur soucieux du prix ou un produit fabriqué en série avec une dif­fé­ren­cia­tion minimale.

3) gestion de la distribution

La stratégie de dis­tri­bu­tion détermine la commodité et la dis­po­ni­bi­li­té du produit. Les canaux de dis­tri­bu­tion tra­di­tion­nels des marques de mode com­prennent les magasins phares de la marque, les détaillants indé­pen­dants, les grands magasins et la dis­tri­bu­tion en ligne. Plus les canaux de vente sont utilisés, plus la présence de la marque est intense et plus la dis­po­ni­bi­li­té pour les marchés de consom­ma­tion est grande.

4) Publicité & Communication

La stratégie publi­ci­taire comprend la façon dont la marque attire ses acheteurs et l’en­semble des activités utilisées pour com­mu­ni­quer avec les clients cibles. Les activités de cette phase com­prennent le déve­lop­pe­ment de la marque et de l’i­den­ti­té, la promotion des ventes, les relations publiques, le placement de produits, la publicité, le marketing évé­ne­men­tiel et le parrainage.



Agence Arkenciel

PRO
ASSO

Vous êtes un Professionnel ?

remplissez ce formulaire et nous vous recontactons rapidement

Vous êtes une Association ?

remplissez ce formulaire et nous vous recontactons rapidement



Source by Fabiola Fleuranvil

Laisser un commentaire